Forum du site www.grecomania.net consacré à la Grèce


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  www.grecomania.netwww.grecomania.net  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Où que me porte mon voyage la Grèce me blesse

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1528
Age : 41
Localisation : Bruxelles (Belgique)
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Où que me porte mon voyage la Grèce me blesse   Ven 7 Nov - 9:43

Où que me porte mon voyage la Grèce me blesse
Georges Seferis - Traduction : Jacques Lacarrière et Egérie Mavraki

Où que me porte mon voyage la Grèce me blesse

À Pilion parmi les oliviers
la tunique du Centaure
glissant parmi les feuilles
a entouré mon corps
et la mer me suivait pendant que je marchais
Où que me porte mon voyage, la Grèce me blesse

À Santorin en frôlant
Les îles englouties
En écoutant jouer une flûte parmi les pierres ponces
Ma main fut clouée à la crête d'une vague
Par une flèche subitement jaillie
Des confins d'une jeunesse disparue
Où que me porte mon voyage la Grèce me blesse

À Mycènes
j'ai soulevé les grandes pierres
et les trésors des Atrides
j'ai dormi à leurs côtés à l'hôtel de "La Belle Hélène"
ils ne disparurent qu'à l'aube lorsque chanta Cassandre
un coq suspendu à sa gorge noire
Où que me porte mon voyage la Grèce me blesse

À Spetsai, à Poros et à Mykonos
les barcaroles m'ont soulevé le coeur
Où que me porte mon voyage la Grèce me blesse

Que veulent donc ceux qui se croient à Athènes
ou au Pirée
l'un vient de Salamine
et demande à l'autre
s’il "ne viendrait pas de la place Omonia"
"non, je viens de la place Syndagma"
répond-il satisfait
"j'ai rencontré Yannis
et il m'a payé une glace"
Pendant ce temps la Grèce voyage
et nous n'en savons rien
nous ne savons pas que tous nous sommes marins sans emploi
et nous ne savons pas combien le port est amer
quand tous les bateaux sont partis
Où que me porte mon voyage la Grèce me blesse

Drôles de gens
ils se croient en Attique
et ne sont nulle part
ils achètent des dragées pour se marier
et il se font photographier
l'homme que j'ai vu aujourd'hui
assis devant un fond de pigeons et de fleurs
laissait la main du vieux photographe
lui lisser les rides creusées
de son visage
par les oiseaux du ciel
Où que me porte mon voyage la Grèce me blesse

Pendant ce temps la Grèce voyage
voyage toujours
et si la mer Egée se fleurit de cadavres
ce sont les corps de ceux qui voulurent rattraper à la nage
le grand navire
Où que me porte mon voyage la Grèce me blesse

Le Pirée s'obscurcit
les bateaux sifflent ils sifflent sans arrêt
mais sur le quai nul cabestan ne bouge
nulle chaîne mouillée n'a scintillé dans l'ultime éclat
du soleil qui décline
Où que me porte mon voyage, la Grèce me blesse

Rideaux de montagnes archipels
granites dénudés
le bateau qui s'avance s'appelle
Agonie ....
Revenir en haut Aller en bas
http://www.grecomania.net
yza
Incontournable
Incontournable


Féminin
Nombre de messages : 109
Localisation : Franche-comté France
Date d'inscription : 20/02/2008

MessageSujet: Re: Où que me porte mon voyage la Grèce me blesse   Mar 18 Nov - 13:31

Merci pour ce sublime poème qui nous fait voyager aux pays des Dieux ! sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny

Pour mieux connaître Georges Sefaris voici quelques infos :

Il est né en 1900
Décédé à Athènes le 20 septembre 1971

Né à Smyrne (aujourd’hui Izmir), Georghios Sepheriadis, dit en français Georges Séféris, quitte dès 1914 la ville, fait ses études à Paris puis, en 1926, entame une carrière de diplomate. En 1941, il rejoint le gouvernement grec libre en exil. Après 1945, il est en poste à Ankara, puis en Grande-Bretagne. Il participe notamment aux négociations sur l’indépendance de Chypre. En 1969, il prend position contre la junte au pouvoir en Grèce depuis 1967


Séféris puise ses images au cœur de la vie quotidienne que transfigure un lyrisme aussi précis que dépouillé. Tout au long de ses vers sont sobrement magnifiés les hauts lieux et gestes d’une mythologie toujours vivante, vibrant encore au travers des hommes d’aujourd’hui d’une terrible humanité. Car le silence des dieux abandonne ces hommes à une solitude éternelle.
La mer elle-même, l’un de ses paysages choisis, est dans le même temps beauté et souffrance d’exil, comme en témoignent les trois tomes du Journal de bord (1940, 1945, 1955).

Un Journal complète cette œuvre justement couronnée en 1963 par le prix Nobel
Revenir en haut Aller en bas
 
Où que me porte mon voyage la Grèce me blesse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Croisières à bord des plus grands porte-conteneurs du monde
» Du nord de la Grèce
» Voyage en Grèce
» voyage en Grèce en 2017
» Voyage en Grèce

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du site www.grecomania.net consacré à la Grèce :: Traditions, culture, infos générales :: Art et culture grecque-
Sauter vers: