Forum du site www.grecomania.net consacré à la Grèce


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  www.grecomania.netwww.grecomania.net  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Santorin, un peu d'histoire.

Aller en bas 
AuteurMessage
Domi
Membre d'or
Membre d'or
avatar

Féminin
Nombre de messages : 383
Age : 54
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 01/08/2007

MessageSujet: Santorin, un peu d'histoire.   Jeu 16 Aoû - 14:44

"Ce n'était pas rouge, cela ressemblait plutôt à un feuilleté avec différentes couches dans les tons rouges, chocolat, ocre, cerise, orange et citron".

(Simone de Beauvoir à propos de Santorin dans "la force d'Age").


En résumé :

Cette île située sur l'arc volcanique du sud de l'Egée, colonisée par les Minoens vers 300 avant J.C., subit en 1450 avant J.C. une gigantesque éruption, amorçant sa transformation d'île ronde vers sa physionomie actuelle en forme de croissant. On pense que Santorin serait le site du royaume perdu de l'Atlantide. Baptisée Thira par les Doriens qui s'y installèrent au 8ème siècle avant J.C., elle fût appelée Santorini par les Vénitiens qui conquirent l'île au 13ème siècle.

(Sources : guide VOIR, les îles grecques).


Détails :

Ere tertiaire : Santorin fait partie du continent égéen composé de sédiments calcaires, de marbres et de schistes métamorphiques. A la fin du tertiaire, ce continent s'éffondre et est recouvert par les eaux, laissant des îles témoins : à Santorin même, le mont Profitis Ilias et le promontoire de Méssa Vounó remontent à cette époque.

Ere quaternaire : une succession d'éruptions sous-marines et les coulées de lave qui s'ensuivent donnent à l'île un plan circulaire qui la fera nommer Strongylè ("la Ronde").

2000-1600/1500 avant J.C. : dans l'île se développe une civilisation raffinée analogue à celle de la Crète minoenne. Vers 1530 avant J.C. (ou 1630 selon certains archéologues), les gaz accumulés et compressés sous la lave font explosion, forment un vaste cratère central (caldeira) que les eaux marines envahissent par une brèche créée dans la paroi extérieure au sud-Ouest. Un nuage de cendres et scories retombe sur les parties épargnées ensevelissant des cités entières (Akrotiri), tandis qu'un gigantesque raz de marée déferle vers la Crète.

Début 3ème siècle-milieu 2ème siècle avant J.C. : alors que l'île sert de base aux égyptiens, sous les Ptolémée, un nouveau séisme, en 236, casse la section Nord de l'île, séparant Thira de Thirassia. En 197, un cône apparaît au centre de la caldeira, appelé plus tard Paleá Kaméni ("l'ancienne brûlée").

Ere chrétienne : elle est marquée par l'apparition, de 1573 à 1711, dans la caldeira, de plusieurs cônes volcaniques qui plus tard se souderont entre eux (1867 et 1935 à 1928) pour former Néa Kaméni ("la nouvelle brûlée"). La dernière secousse, le 9 juillet 1956, détruit 2000 maisons, faisant 50 morts.

Kallistè, Théra, Santoriní : Après le grand cataclysme, plusieurs générations de Phéniciens occupèrent l'île qui s'appelait alors Kallistè ("la très belle"). Vers le 9ème siècle avant J.C. arrivèrent les Spartiates, conduits par leur chef Théras : Kallistè fut alors baptisée Théra en son honneur. Celle-ci demeura presque toujours colonie ou alliée de Sparte et fit peu parler d'elle jusqu'à l'époque hellénistique où les Ptolémée d'Egypte s'intéressèrent à sa position stratégique au centre de la mer Egée. Le christianisme s'implanta très tôt à Thira : sainte Irène de Salonique, future patronne de l'île, y mourut en 304. Après la prise de Constantinople par les croisés en 1204, l'île appartint durant presque 4 siècles aux Vénitiens qui en firent une dépendance du duché de Náxos, puis de celui de Crète. Ils la nommèrent Santoriní, d'après un sanctuaire dédié à sainte Irène. La population eut souvent à souffrir des rivalités entre les grandes familles latines et des conflits turco vénitiens. La période de la domination turque (1579-1821) fut sur ce point paisible et propère. Après l'indépendance, l'île retrouva officiellement son nom antique de Théra (Thíra) : elle continue cependant d'être couramment appelée Santoriní par l'ensemble des grecs.

(Sources : guide MICHELIN, Iles grecques).
Revenir en haut Aller en bas
 
Santorin, un peu d'histoire.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fete Histoire De Jouet
» L'Histoire du petit Ginko biloba et du Givre...
» histoire interessante de laurrier rose....
» L'HISTOIRE DE MARION , DANS L'AMOUR DU METIER, L'AMOUR DE LA FORET !!!!!
» Soleil, histoire et culture au Yucatán

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du site www.grecomania.net consacré à la Grèce :: Régions de Grèce :: Cyclades-
Sauter vers: